Loading

Archive

life style

Lawra Meschi

Lawra Meschi

Influenceuse

Pouvez-vous nous dire qui est Lawra?

J’ai 21 ans et j’ai passée mon enfance dans un petite ville près de Nice qui s’appelle Vence. J’ai des origines italiennes d’où mon nom de famille. Je suis quelqu’un de très humain. J’ai également trois soeurs, toutes dans le milieu artistique donc 4 artistes dans la famille !

Gaëlle Petit

Gaëlle Petit

Designer Digital,
Concept creator

Pouvez-vous nous dire qui est Gaëlle Petit ?

Sur le plan professionnel, je dirai que je suis un mix entre directrice artistique de ma propre image, modèle pour certaines marques et influenceuse. En effet, je crée des concepts, des designs, j’imagine des univers visuels, des mises en lumière de produits. J’ai la chance de pouvoir travailler uniquement avec les marques que j’affectionne et je veille toujours à respecter leurs valeurs et leur identité propre. Je suis également modèle photo, je prête mon image à ces mêmes marques, lors de campagnes publicitaires ou partenariats. Enfin, je suis « influenceuse » mais au sens « social » du terme, je cherche à créer du lien avec ma communauté et mon mot d’ordre a toujours été le partage. Je ne cherche pas, à tout prix, à faire acheter des produits aux personnes qui me suivent mais plutôt à leur faire découvrir ma façon de vivre, mes articles favoris et mes coups de cœur. Je vis véritablement l’influence comme une responsabilité et pas uniquement comme un moyen de gagner de l’argent. J’ai toujours eu des valeurs fondamentales qui me poussent à prendre très au sérieux mes engagements, les missions que l’on me confie. L’influence, est pour moi, à la limite de l’action sociale, il est important de s’en servir pour véhiculer des messages forts et faire avancer les causes qui nous sont chères. Mes années télé m’ont apporté une communauté de plus de 475k followers, attachée à la Gaëlle qu’ils ont connu via le programme et qui est aujourd’hui curieuse de connaitre la suite de son parcours. J’ai le sentiment de devoir profiter de cette visibilité pour mettre en avant des actions qui me tiennent à cœur et des messages positifs.

Sur le plan humain, je suis une amie, une sœur, une fille, une femme qui aime la vie et qui grâce à une profonde introspection a fait la plus belle découverte qui soit, celle de se trouver elle-même et de devenir libre. Je suis curieuse, j’aime les gens et j’adore me laisser surprendre. Depuis peu, je peux réellement dire que j’aime la magie de la vie, c’est un trésor que chacun peut découvrir de manière quotidienne s’il sait y être attentif. Je n’hésite plus à aller chercher cette magie et à faire face à l’inattendu, j’ai pris conscience de ma place dans l’univers et je vis cette communion avec moi-même comme un vrai moment de plaisir, de calme et d’enrichissement personnel.

Vous avez été très appréciée durant votre participation aux Chtis ! Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ? 

A l’époque de la diffusion du programme, je me souviens avoir été très surprise de l’engouement autour de « Gaëlle des Chtis », j’étais assez étonnée de découvrir à quel point j’étais appréciée et comment je suis effectivement devenue l’un des personnages importants de cette émission. Cela m’a flatté, m’a conforté dans l’idée que j’étais une personne intéressante à laquelle le public s’attachait au fur et à mesure des semaines. C’est l’émission d’une vie ! Participer à un tel programme TV c’est une chose qui marque votre histoire pour toujours, et cela fait réellement partie de mon histoire aujourd’hui. Cette expérience m’a également apporté beaucoup d’assurance parce qu’on est confrontés à un monde où il faut se positionner, trouver sa place, ça m’a aidé à ouvrir les yeux sur la réalité de la vie. Lorsque j’ai débuté l’émission, j’étais très jeune et cela a été formateur sur tous les plans : professionnel, humain et social. J’ai eu la chance de très bien gagner ma vie et c’est incontestablement une grande chance de pouvoir gagner autant d’argent, aussi rapidement, surtout lorsque l’on vient d’un milieu modeste. J’ai pu accéder à un niveau de vie que je n’avais jamais connu jusque-là. Cela m’a aussi permis de me rendre compte du fait que quand on ne fait pas de choix clairs, quand on ne décide pas pour soi, bref quand on ne va pas bien, on peut connaître une grande souffrance et grâce à cet enseignement j’ai pu reprendre le lead de mon existence et me demander ce que je voulais réellement pour moi-même. Au-delà de l’expérience acquise, cette étape de ma vie m’a surtout apporté une communauté soudée et fidèle de gens qui me donne tous les jours encore beaucoup d’amour et de bienveillance, et ça ce n’est pas rien, loin de là !

Vous êtes modèle photo et aussi directrice artistique, comment nourrissez-vous vos inspirations ? 

Mes sources d’inspiration sont assez variées, j’admire aussi bien Julianne Hough pour sa multitude de qualités artistiques que Huda beauty pour la façon dont elle a révolutionné le business du Makeup ! Je suis inspirée tant par des personnalités du monde politique comme Michelle Obama que par des artistes de variété comme Emmanuel Moire qui à l’audace de raconter sa propre vérité. D’une manière générale, je prête attention aux personnes qui incarnent l’actualité, tout en étant dans la réalité, celles qui sont vraies et qui ne cherchent pas à dissimuler leur nature profonde. Mais ce qui m’anime réellement, ce qui me nourrit à l’intérieur et me fait vibrer c’est la folie, le génie, la liberté ! J’adore les gens libres, même si dans notre société on ne les accueille pas vraiment et qu’ils ont tendance à faire peur. Je pense notamment à une femme dont le génie est aujourd’hui reconnu de tous, Lady Gaga, mais je pense aussi à une personnalité telle que celle de Maxime Cassady que l’on peut voir en ce moment dans « The Voice », je le trouve complètement dingue et absolument fabuleux ! J’ai eu l’occasion de le rencontrer, à titre personnel, et il est incroyablement inspirant, il s’autorise à montrer son grain de folie au monde entier et je ne peux qu’admirer ce courage et cette liberté infinie.

Si vous deviez donner un conseil aux futurs artistes ? 

Je ne me permettrais pas de donner des conseils aux futurs artistes car ce sont généralement des personnes sensibles et tout à fait à même de savoir de quoi ils ont besoin en réalité. Mais, je les inviterais à avoir le courage de montrer leur folie, de ne pas se laisser contraindre, restreindre ou inhiber par le système. Evidemment, cela est difficile parce qu’il y a une réalité financière que l’on ne peut ignorer, tout le monde a besoin de gagner sa vie.  Les artistes doivent faire vendre s’ils veulent durer mais pas au prix de la perte de leur personnalité profonde et de ce qui fait leur unicité. Je crois que mon conseil serait « autorisez-vous à être vous-même, à être fou, à être libre et ne vous souciez pas de qui vous allez déranger ».

Quelle est votre actualité ?

J’ai une actualité très chargée en ce moment, je risque d’avoir une rentrée plutôt intense, je travaille sur plusieurs projets avec des marques. J’interviens notamment, le 9 Juin, dans une journée/conférence qui vise à l’exploration et l’éveil de soi, avec de nombreux thérapeutes, un tas d’artistes et ce jour-là je vais annoncer quelque chose d’important pour la suite de mon parcours. Je suis très honorée d’avoir été invitée à m’exprimer dans le magazine FDF. La société manque cruellement de modèles et pouvoir rencontrer des femmes fortes et inspirantes via cette interview est réellement quelque chose de fondamental pour moi. C’est un réel honneur, d’avoir été choisie et d’être considérée comme une femme d’influence, cela me touche beaucoup.