BABETH

CREATRICE DU BLOG NOT JUST MOM

Babeth vous êtes connue sous le nom de NotJustMom. Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?
Je suis Babeth, une femme âgée de 39 ANS, franco- congolaise, mariée à William avec qui je suis maintenant depuis presque 20 ans. Nous sommes les parents chanceux de Ceryse qui a 12 ans et de Salomé qui elle est âgée de 7 ans. Dans la vie, je suis infirmière libérale depuis maintenant 5 ans. À côté de cela, je suis la créatrice du blog NotJustMom qui existe depuis 6 ans ainsi que la fondatrice des rendez- vous féminins : « Bonjour Madame ».

Vous êtes maman, arrivez-vous à concilier votre vie de famille, professionnelle et digitale ?
Difficile de trouver un équilibre entre le statut de mère et ses propres ambitions. Évoluer professionnellement sous- entend forcément faire certains sacrifices personnels. Tout comme entretenir son couple et devenir maman engendrera forcément des sacrifices professionnels. Alors comment gérer cette ambivalence ? Eh bien, j’ai commencé à accepter le fait que je ne pouvais pas être sur tous les fronts et que l’image de la femme parfaite que véhicule la société n’est qu’une très grosse connerie !

"il est important de pouvoir, partager son histoire lorsque nous en ressentons le besoin."

Je fais du mieux que je peux, je dirais même ayant un vrai partenaire de vie que nous avons arrêté de nous mettre la pression et nous faisons mieux certains jours d’autres. À un moment de ma vie, comme beaucoup de mères de famille, j’ai eu cette sensation de ne pas faire comme je devais, ou de ne pas faire assez! J’avais cette impression de ne pas réussir à m’organiser comme il le fallait ou encore de ne pas être suffisamment présente. La société dans laquelle nous vivons a voulu me faire croire que je n’étais pas à la hauteur ! Sauf que j’avais le droit d’être fatiguée et imparfaite sans forcément me sentir coupable. L’évolution de la société permet aux pères de plus s’investir dans leur vie de famille, les statistiques montrent que les femmes s’occupe davantage des tâches liées au foyer ainsi que des enfants, même

lorsqu’elles occupent un job à temps plein. Moi je ne voulais pas me retrouver dans ces statistiques, donc j’ai décidé de porter toutes mes casquettes comme moi j’avais envie et depuis cette notion d’équilibre entre boulot, enfant et vie de couple, bien qu’elle nécessite une bonne organisation et la mise en place de règles simples, n’est que feeling et communication.

Vous êtes la fondatrice de bonjour Madame, D’où vous est venue l’idée de créer ce concept?
Nous les femmes sous-estimons très souvent, à tort, la force de nos témoignages et tout ce qu’ils contiennent. Le poids insoupçonné qu’ils possèdent, ce potentiel de
sauver d’autres femmes qui, à un moment, se sont senties perdues elles aussi. Je peux vous l’assurer, nos témoignages ont des impacts mais aussi des conséquences. Il est important de pouvoir, partager son histoire lorsque nous en ressentons le besoin. Il est important de dire ce qui n’a pas été, une fois que tout va mieux. Parce qu’il est utile et vital de témoigner ce que nous étions avant, et ce que nous sommes devenues par la suite… Utile, parce que si cela ne t’aide pas toi, ce témoignage aidera forcément une autre personne. De nos jours, on ne témoigne malheureusement que des choses négatives. Mais ma motivation première pour créer ces rendez-vous féminins était que les femmes réalisent que de témoigner le positif est tout aussi important. Lorsque tu témoignes aux autres, tu les édifies et tu les encourages à persévérer dans leur chemin de vie, dans leurs entreprises, dans l’aboutissement de leurs projets, même dans leurs vies de foi. Peu importe à qui tu témoignes ta transformation, ton histoire est tellement personnelle mais tellement impactante, qu’elle touchera forcément l’un ou l’une d’entre nous. Nombreux de mes échecs d’antan m’ont permis d’être la Babeth que je suis aujourd’hui! Rencontrer certaines personnes bienveillantes, aux mots justes et au karma positif m’a aidé à aiguiser mes envies, mes ambitions! Je rêve grand et je sais que cela fait peur, que beaucoup me trouvent utopiste! Mais vous savez quoi, avant leurs avis avaient de l’importance pour moi, aujourd’hui plus du tout! Le plus important, c’est moi et mes rêves! Moi j’ai décidé que je ferai ce que j’ai envie, et si je me casse la figure, ben je recommencerai jusqu’à ce que je parvienne à mes fins…. Parce qu’à l’aube de mes 40 ans, tout commence pour moi! Ainsi Bonjour Madame est né.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut