CARINE MAS

CARINE MAS

FONDATRICE DE SOYEZ SUBLIME

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Je m’appelle Carine Mas, je suis née au Benin. Je suis arrivée en France à l’âge de 6 mois pour être opérée car je suis née avec une malformation au niveau de la jambe. J’ai été au moins deux années à l’hôpital, puis, finalement je suis restée vivre en France avec ma famille. Aujourd’hui je suis directrice et créatrice de l’entreprise « Soyez Sublime ». On crée, on conçoit des prothèses capillaires pour les personnes qui ont des problèmes de perte de cheveux comme les pelades, les alopécies, les gens en chimio thérapie qui souffrent d’un cancer et plus largement, pour les personnes qui veulent changer de look, changer de style, ou pour la mode, le cinéma et le théâtre. Aujourd’hui, au bout de 12 années, notre équipe approche les 10 collaboratrices et nous avons réalisé plus de 6000 prothèses capillaires au sein de notre institut de Paris- Bastille.

Comment t’est venue l’idée d’être dans la création de perruque ?
C’est vraiment une reconversion professionnelle, j’ai fait un bac littéraire, un BTS commerce international, une licence RH puis un master en gestion d’entreprise. En fait, j’ai toujours oscillé entre deux choses, le commerce et l’aspect social en général. Quant à la coiffure, ça a toujours été ma passion. C’est lors d’un stage il y a 20 ans aux Etats-Unis, que j’ai découvert les lace wig.

" Je souhaite pouvoir apporter une solution naturelle et confortable à toutes... Et à tous ! "

J’ai souhaité en utiliser pour moi-même puis les amis de mes amis ont commencé à m’en demander et c’est venu comme ça naturellement. C’était d’abord une activité que je faisais chez moi après le travail et cela pendant 7 années consécutives. Mais à un moment donné c’était trop, j’ai fait comme un burn-out. Donc j’ai fait le choix de travailler vraiment les perruques. J’ai fait plusieurs formations, une à Londres, plusieurs en France dont une avec Laurent Caille pour apprendre les moulages et l’implantation. J’avais vraiment le sens du détail, je voulais faire les choses bien donc j’ai fait d’autres formations avec des coiffeuses, entre autres les Kardashian à Dubai ainsi qu’avec des coiffeurs afro comme Kalon Creek. J’ai essayé de me former complètement pour savoir de quoi je parlais

Tu donnes la possibilité d’avoir un accompagnement avec la sécurité sociale, comment les femmes souffrant de perte de cheveux sont prises en charge quand elles viennent vers toi ?
Nous les accueillons de la manière la plus bienveillante et rassurante possible. Nous pouvons reproduire sur la base d’une photo la chevelure qu’avait la cliente avant sa perte de cheveux : qu’importe la texture, la couleur ou ses envies car se sentir belle, ça aide psychologiquement à vivre la maladie. Pour compléter cet accueil, en 2016, j’ai passé les examens et de rempli les critères d’accueil demandés afin d’obtenir l’agrément de la Sécurité Sociale. Nos clientes peuvent donc bénéficier d’une prise en charge de la sécurité sociale allant jusqu’à 350€ et dans certains cas, bénéficier d’un complément de leur mutuelle. Pour cela elles doivent nous présenter une ordonnance établie par leur médecin traitant, dermatologue ou oncologue

Tu t’occupes de femmes souffrantes mais pas seulement! tu peux nous en dire plus ?
Oui effectivement ! Ma reconversion professionnelle et mon diplôme de perruquière avaient également pour but de créer des perruques et des prothèses de A à Z pour tous types de besoins tels que la mode, le théâtre, le cinéma. Nous avons, par exemple, créé récemment 2 perruques pour l’actrice Marilou Berry dans le cadre d’une série TV à venir sur TF1 et, petite info en avant 1ère, en parralèle, nous développons actuellement notre gamme Hommes dont le lancement est prévu pour fin 2020! Certains hommes sont également soucieux et inquiets de leur apparence et je souhaite pouvoir apporter une solution naturelle et confortable à toutes… et à tous !

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut