Je rêve d’emmener la France aux Jeux Olympiques pour gagner. »

 

Pauline, vous êtes tombée dans la potion à quel âge ?
Native de l’île de La Réunion, j’ai commencé le tennis à l’âge de 8 ans. En effet, plus jeune j’ai commencé par la danse classique puis la natation et en raison de 2 opérations des tympans, j’ai dû arrêter de nager et de mettre la tête sous l’eau. Puisque la piscine était dans un club de tennis et que je voulais faire un autre sport, j’ai donc essayé de taper dans la petite balle jaune et je suis définitivement tombée amoureuse de ce sport.


Que représente pour vous ce sport ?
Comme sur mon île c’est le fruit de la passion. Tout simplement. Je prends un plaisir immense à jouer et encore plus à gagner. De plus, c’est un sport où le fair-play est toujours présent même si je déteste perdre.
Le tennis est une école de la vie qui nous apporte des valeurs, de la discipline et de la rigueur. Sans oublier le plaisir du jeu et du partage dans la victoire.


Avez-vous un secret pour gagner ?
Vous savez garder un secret ? Et bien moi aussi !
Je peux juste vous dire que j’ai un mental d’acier. C’est important au tennis, le mental. Je ne lâche rien. Et j’ai compris qu’en qualité de joueuse pro il fallait m’entourer de professionnels pour les entraînements évidemment, mais pas seulement. Du médical jusqu’à la musculation en passant par mon alimentation et le choix de mes sponsors. Tout est important. Appart’City m’aide pour me donner des conditions d’hébergement optimales dans mes déplacements. Caps’One m’aide a performer sur le terrain et PAF « The Serious Kitchen » m’aide pour la récupération. Ils font partie de mon équipe et de mon secret.

Quel est votre rêve ?
Je rêve de remporter un titre majeur ou un tournoi du grand chelem et de jouer pour la France. Roland Garros est sur mon tableau de chasse. Je rêve d’emmener la France aux Jeux Olympiques pour gagner. Je rêve de renvoyer la balle à tous ceux qui m’ont tant donné. Je rêve de lire la fierté de mes parents dans leur regard. Je rêve tout simplement d’être heureuse en apportant du bonheur autour de moi en faisant du tennis mon bâton de pèlerin.


A quoi ressemble une journée d’athlète de tennis au quotidien ?

Je m’entraîne entre 3 et 4 heures sur le court et 2 heures de préparation physique 6 jours sur 7. Mon entraînement ne s’arrête pas sur le court de tennis ou dans la salle de sport. Du réveil au coucher, c’est un mode de vie au quotidien entre les échauffements, les entraînements, la récupération, les étirements, la méditation, le sommeil, l’alimentation et le suivi médical. Les victoires se jouent parfois sur un détail. C’est pour cela que je n’en néglige aucun dans ma préparation.


L’hygiène alimentaire est pour un sportif l’une des clés de la réussite. Sur votre page Facebook, vous semblez être adepte du « bien manger ». Que mangez-vous pour être au top de votre forme ?
Respectueuse de la nature et soucieuse de ma santé j’ai décidé de devenir végétalienne il y a un an et demi. Ce qui veut dire que je ne consomme aucun produit d’origine animale (viande, poisson, oeuf et produits laitiers). Ce changement a été radical pour moi d’un point de vue santé, bien être et récupération. Je croque la vie à pleine dents.

Par Stéphanie GUITTONNEAU