Jessica Houara-D’hommeaux

footballeuse professionnelle

 

Semaine type
La semaine est assez rythmée puisque nous avons entrainement une fois par jour et parfois deux. Nous alternons entre des séances physiques, tactiques ou vidéo pour analyser l’équipe adverse afin de nous préparer pour le match le dimanche. Chaque midi, nous avons l’opportunité de manger au club ce qui permet d’avoir un repas varié et équilibré, essentiel pour une hygiène de vie de sportive de haut niveau. Les demi-journées libres me permettent de récupérer, de profiter de mon entourage ou de faire quelques virées shopping importantes pour le moral. Être bien dans sa vie permet d’être en forme sur le terrain !

Que faites-vous avant et après les matchs ?
Je ne suis pas quelqu’un de superstitieux. Je suis assez décontractée tout en étant concentrée dans mon match. J’écoute beaucoup de musique avant les matchs, aussi bien du Boys II men, Whitney Houston que de la variété française, du rap ancien ou de la musique antillaise…
Mon réel rituel avant de rentrer sur la pelouse est de faire ma prière pour demander à ce que tout se passe bien. La religion est ma force dans ma carrière professionnelle ainsi que personnelle. Lorsque l’arbitre siffle le coup d’envoi, je suis à 200% dans mon match, prête à tout donner. Après chaque match, peu importe le résultat je regarde mon téléphone pour savoir ce que mon mari et mon entourage ont pensé du match. Ils sont objectifs dans leurs analyses et cela m’aide beaucoup.

La hargne, la combativité ?
La hargne est un ingrédient essentiel pour réussir au haut niveau. Quand je porte le maillot de mon club ou de l’Equipe de France, je suis prête à tout pour gagner mes duels, venir en aide à une copine et remporter la victoire. Les climats sont parfois tendus dans certains gros matchs mais il faut avouer que dans le football féminin il y a peu de dérapages et de tricheries. Les comportements restent la plupart du temps corrects.

Secret beauté
En étant sportive de haut niveau, ce qui est important pour moi est de garder ma féminité. Quand j’étais petite, j’ai souvent eu le cliché que le foot était un sport de garçon manqué et beaucoup de parents refusaient d’inscrire leurs enfants. Nous avons donc un rôle d’ambassadrice pour enlever ces clichés. Aujourd’hui, je veux que chaque fille qui ait envie de jouer au football puisse le faire. J’essaye de prendre soin de moi au quotidien. Je lave ma peau et je l’hydrate matin et soir, je prends le temps d’aller au coiffeur, de faire des manucures, d’aller chez l’esthéticienne pour mes sourcils afin d’avoir un regard assez propre etc… Pendant les matchs je garde juste mon maquillage du matin et je prends le soin d’assortir mon élastique pour attacher mes cheveux à mon maillot ou à la couleur de mes chaussures de football.

Vous partagez votre vie avec votre mari Benjamin d’Hommeaux, comment parvenez-vous à allier sport de haut niveau et vie de couple ?
Lorsque nous nous sommes rencontrés, j’étais footballeuse amateur au PSG et en 35H dans le secteur médical. Je partais et rentrais en même temps que lui au travail puis je repartais à l’entrainement tous les soirs. J’avais également un déplacement tous les deux week-ends pour mes matchs. Le rythme était très soutenu et il était difficile de se voir souvent. Nous avons donc dû créer des bases solides pour durer dans le temps.
Depuis 5 ans, tout a changé lorsque je suis devenue professionnelle. Je le retrouve tous les soirs après mes entrainements et son travail. Notre quotidien est donc plus facile à vivre qu’avant. Après quand nous avons les stages Equipe de France, nous partons 10 jours par mois, 9 mois sur 12 mais nous avons appris à vivre comme ça. Il est content de me voir aller en Equipe de France et nous sommes contents de nous retrouver. Le plus difficile est de ne pas pouvoir partager nos jours de repos ensemble car il est en repos le samedi et dimanche lorsque j’ai mes matchs, et je suis en repos en semaine lorsqu’il travaille.

Projet après le foot
Si je suis amenée à arrêter le foot c’est avant tout pour construire une vie de famille. Nous aimerions avoir deux ou trois enfants. Professionnellement, j’aimerais me convertir dans le journalisme sportif. En ce moment, Pierre Menes que je remercie a fait appel à moi pour participer à son émission 19H30PM sur Canal+Sport en tant que consultante football. L’année dernière, j’ai également fait un stage au sein de l’OL TV pour découvrir les différents métiers d’une chaÎne sportive. Lorsque j’étais au PSG, j’ai pu m’exercer tous les mardis sur France Bleu et pendant la Coupe du monde masculine sur Europe1. J’ai également fait quelques émissions pour BFM, LCI ou TF1. J’essaie d’avoir un gros pied dans les médias pour continuer à me former au maximum. En parallèle de ce projet, j’ai une licence de préparation physique entrainement sportif, un BPJEPS et un diplôme de secrétaire médicale. Je retournerai dans la vie active avec beaucoup de bagages.

Posts created 108

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut