Estelle Dolman

Directrice internationale Social
Media Too Faced

Parlez-nous de votre parcours ?

Après des études en Lettres et Civilisation (Anglais) à la Sorbonne, j’ai commencé ma carrière professionnelle au bureau de presse Giorgio Armani (mode) en tant qu’assistante. Au fil des années je suis devenue responsable du « Shopping » (le vestiaire presse) et en charge des célébrités. Ensuite 12 années passées au sein du groupe américain Procter&Gamble où j’ai été en charge de la communication pour différentes marques parmi lesquelles Gucci Parfums ou Dolce & Gabbana Beauty. Puis 6 ans chez Benefit et enfin depuis un an et demi chez Too Faced.

Pourquoi avoir poussé les portes de l’industrie de la beauté ?


La beauté est arrivée un peu par hasard dans mon parcours. Une opportunité que j’ai saisie et une passion qui n’a cessé de croitre au fil du temps. J’aime le pouvoir de transformation que le makeup procure.

Quels sont les atouts et les inconvénients de votre métier ?

Je me sens chanceuse de développer mes compétences dans un milieu que j’affectionne. Il n’y a pas de routine, je rencontre des personnes passionnantes dans un environnement international. C’est en quelque sorte un « dream job». Le seul « inconvénient» pourrait être les nombreuses sollicitations mais c’est à la fois très grisant.

Selon vous, qui est la femme Too Faced ?

La femme Too Faced est urbaine, active, passionnée, curieuse, très présente sur les réseaux sociaux. Elle aime la beauté naturelle et aussi la sophistication que le maquillage permet.

Que nous réserve Too Faced en 2019 ?

De nombreuses nouveautés arrivent cette année dont la sortie de notre nouvel eye liner Better Than Sex, meilleur allié de notre mascara éponyme. Aussi nous continuons de développer notre gamme d’anticernes Born This Way, Super Coverage avec de nouvelles teintes.

 

Posts created 108

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut