Footballeuse professionnelle

Pouvez-vous nous dire comment vous est venu votre amour pour le foot ?

Mon amour pour le football est venu naturellement. Ma famille est très sportive (ma tante arbitre de football, mes sœurs, ma mère et mon oncle ont pratiqué le hand), c’était normal que je fasse du sport. J’ai pris ma première licence à l’âge de 7 ans dans mon club de ma commune, Le Prêcheur (L’essor prêchotain).

Comment gérez-vous votre vie de footballeuse internationale française ?

Je le gère bien, parce que j’ai toujours voulu réussir. J’avais des objectifs en tête et il y avait que la Métropole qui pouvait me permettre de les atteindre. Mon rêve c’était de jouer dans des stades pleins, de gagner des titres et surtout de porter le maillot de mon pays. Aujourd’hui, je suis consciente et heureuse d’avoir cette chance qui me permet de pouvoir vivre de ma passion, et de faire parti des dix meilleures joueuses mondiales.