Remerciement

SOLIDARITÉ, PARTAGE, HUMILITÉ, NOUS RAPPROCHENT LES UNS DES AUTRES CHAQUE JOUR.

Je ne veux désormais que collectionner des moments de bonheur. Stendahl

Il y a quelques temps de cela, nous marchions insouciants, libres de tous mouvements nous voyagions aux quatre coins du monde, nous dansions, nous nous embrassions, nous nous étreignions, poussés par le désir d’un contact avec l’autre. Nos rendez-vous étaient soient ceux du vendredi ou samedi soir, dans le bistro du coin ou à la table de notre restau préféré, après une semaine bien orchestrée sur le frénétique rythme du métro, boulot, dodo.

Nos rires, nos sourires emplissaient les théâtres, musées et cinéma. Notre surplus d’énergie étaient invité à se dépensé dans les salles de sport où la encore nous étions sujets aux rencontres. Nous pouvions alors entrer et sortir au gré de nos envies sans crainte pour nos vies.

Doux vent de liberté et d’innocence, soufflaient alors dans le monde. Puis, il est arrivé progressivement, telle une ombre. D’abord très loin de nous, puis rapidement à nos portes.
Amis, parents, connaissances, artistes, petits, grands, aides-soignants, infirmiers, médecins, caissiers, beaucoup ont été emporté à son passage. Tous partis trop tôt et certains ayant parfois payé de leur vie pour service rendu à la nation.

 

Bientôt un an. Unis dans l’adversité, nous devons tous faire face à une crise sanitaire sans précédent.
Certes, nous avons appris avec le temps, à comprendre, à nous familiariser, à vivre avec et à nous protéger d’un ennemi commun invisible.

Avec lui, aujourd’hui, nos vies, nos réflexions ne sont plus les mêmes.
Certaines pièces manquent et manqueront à l’échiquier mais nous retenons d’ores déjà que l’être humain se révèle à lui-même dans toute sa splendeur dans les moments les plus difficiles. Solidarité, partage, humilité, nous rapprochent les uns des autres chaque jour.

Oui, les moments de bonheur sont précieux et à collectionner et un sourire fait toute la différence.
Mes collaborateurs et moi souhaitons pour ce numéro spéciale témoigner une tendre pensée à tous ceux qui ont donné le prix fort de leur vie pour sauver celle des autres, une douce pensée à tous ceux qui ont été brusquement enlevé, à ceux qui ont perdu un être cher. Merci, plus que jamais, à tous ceux qui combattent jour après jour ce nouveau fléau dont nous viendrons à bout un jour grâce aux professionnels de santé et à notre solidarité.

Comptons sur des jours meilleurs.
Seul on est rien et ensemble on peut tout.

Par Stephanie Guittonneau

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut